La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Rp en duo

Scène libre : Le café

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

L'appartement de Katherine, ce situant au dernier étage, était assez grand pour une seule personne, tout ouvert et en longueur avec une inspiration loft, il existait une mezzanine qui servait de chambre. Comme quoi, le "métier" de tueur à gages payait assez bien pour se permettre ce genre d'habitation, surtout seule. La première chose que fit la jeune femme en y entrant fut de mettre de la glace sur sa tête, cela apaisa un peu les choses mais seuls les cachets firent vraiment passer la douleur.

Katherine proposa à Derek de s'installer dans le canapé, coûteux lui aussi, en attendant de lui préparer un café de façon à ce qu'il ne soit pas tourné vers la cuisine : en effet, maintenant que Katherine ne devait pas tuer sa cible avant d'avoir recueillie certaines informations capitales, elle devait impérativement l'isoler et l'interroger, et pour cela rien de mieux qu'une prendre drogue capable d'endormir un cheval qu'elle mettrait discrètement dans le café, en espérant qu'il le boive entièrement. Quand à l'isolement de sa cible, elle n'aurait pas à déplacer son corps dans toute la ville, l'appartement était aussi spacieux parce qu'il possédait des pièces et passages secrets. N'habitant pas si loin de la décharge - mais à bonne distance quand même pour être dans un quartier huppé - un de ces passages menait à un entrepôt où ses clients lui remettaient sa prime.

Derek Anderson finirait donc dans une de ces pièces secrètes avant de finir en pâté pour chiens aux plus Grands de la pègre de tout l'Etat. Pour une fois qu'elle ne devait pas tuer une de ces ordures terriennes ... Mais on lui avait ordonné de le faire, alors elle le ferait.

0

RP posté le

Derek rentra dans l'appartement qu'il trouva luxueux, il se demanda même comment une femme seule pouvait se payer cela, mais ce n'étaient pas ses affaires alors il chassa cette idée de sa tête. Il s'installa sur le canapé mais il ne comptait pas rester trop longtemps, de un parce qu'il avait du travail et de deux parce qu'il voulait laisser Katherine se remettre. Il attendit qu'elle revienne avec les cafés, et pendant ce temps il remarqua qu'il n'avait plus son porte-feuille, il l'avait sans doute laisser au commissariat et devrait y repasser pour le récupérer, il n'allait donc vraiment pas traîner ici.

Le fait d'être ici, chez Katherine, lui rappela pourquoi d'habitude il refusait toutes les propositions de ce genre: sa propre femme, qu'il aimait toujours bien des années après. Il pensait à elle et sourit tristement.

0

RP posté le

Katherine mit une petite quantité de drogue dans le café de Derek de façon à ne pas le tuer tout de suite non plus, puis le lui donna avant de prendre le sien et de s'asseoir à côté de lui. Elle remarqua sa triste mine, en se demandant si c'était dû à ce qui lui était arrivée "accidentellement" dans la matinée ou si cela était à cause de tout autre chose. Peu importe, là n'était pas le but de sa venue, le policier devait boire le café au plus vite : c'était certes une drogue très puissante mais plus on attendait pour la prendre une fois diluée dans un liquide, plus ses effets mettraient du temps à venir et ça ce n'était pas une option envisagée pour Katherine quand bien même elle avait toujours un plan B au cas où ce qu'elle avait prévu ne marcherait pas.

- K : Ne traînait pas à le boire par contre, ce n'est pas que je vous mets à la porte mais il va vitre refroidir ... J'ai déjà eu le tour et croyez moi, un café froid et bien ... C'est écœurant.

Elle lui dit tout ça, toujours avec son plus beau des sourires. C'était un des seuls hommes pour qui elle se forçait d'être séduisante, en général pour les autres, il n'y avait rien ou peu à faire qu'ils tombaient déjà sous son charme mais ce Derek, il en était presque fatiguant tant elle devait faire des efforts, qui évidemment finiront bien par payer. Derek Anderson ne sera plus qu'un nom parmi tant d'autre avant la fin du mois.

0

RP posté le

-D: Ne vous inquiétez pas, de toute façon je ne vais pas m'éterniser, du travail m'attend.

Il prit le café et la remercia, mais ne le but pas toute de suite, il attendit un peu avant de le boire. Il ne le trouva pas très très bon mais ne dit rien. Et pour la première il la regarda un peu plus attentivement. Elle était plutôt jolie, et elle avait la même couleur de cheveux que sa femme. Encore une fois, il chassa ces pensées, termina son café, et se leva. Il préférait partir tout de suite.

-D: Merci pour le café, et ce n'est pas que je ne suis pas bien ici mais je vais devoir y aller.

0

RP posté le

Le temps que Derek boive son café, les effets s'étaient estompés, et dans le meilleur des cas, il commencerait à avoir mal au crâne dans environ 10 minutes et s'endormiraient dans 20 au lieu de la moitié de ce temps s'il l'avait bu tout de suite. Katherine devait trouver un moyen pour le retenir, mais 20 minutes, c'était long surtout pour des personnes qui ne se connaissaient pas vraiment. Sur ce coup, la jeune femme devait être inventive, mais rien ne l'inquiétait, elle avait de la ressource.

- K : Au fait ... On ne s'est pas encore officiellement présenté. Je m'appelle Katherine, Katherine Wheeler. J'ai emménagé ici il y a peu de temps en pensant que c'était une petite ville tranquille ... On dirait que je me suis trompée sur toute la ligne. Et donc, à part vous, je ne connais pas vraiment de monde ... et je sais que je peux compter sur vous. [Elle alluma une cigarette et pointa du doigt la tasse à café de Derek, avant de reprendre sa phrase]. Je vous en sers un autre ? A moins que vous ne vouliez autre chose ?

Elle croisait les doigts pour qu'il accepte, c'était déjà ça de gagné. S'il partait et qu'il s'endormait au volant ou quelque chose comme ça, il serait sans doute mort et donc Katherine n'aurait pas les informations qu'on lui demandait, ce qui serait un problème. De plus, s'endormir sans raison était quelque chose de suspect, surtout dans des lieux publics et au vu de la fonction d'Anderson, un rapport toxicologique serait fait et on découvrirait qu'il avait été drogué, ce qui la placerait sur un liste de suspect. Mais germait déjà dans sa tête une idée pour le retenir encore un peu plus longtemps, chaque minute comptait.


0

RP posté le

-D: Moi c'est Derek, vous connaissez déjà mon nom de famille.. Vous verrez c'est une petite ville assez calme en temps normal, mais là les circonstances sont exceptionnelles. Vous allez vite faire des rencontres ici. Non merci pour le café, mais je me permet de vous demander un verre d'eau.

Elle était très gentille, mais son café n'était pas bon, alors il préférait éviter d'en reprendre un. Il était sans doute beaucoup trop naïf, mais il pensait que c'était une bonne personne, cette Katherine, alors il pouvait bien se permettre de rester quelques minutes encore. Il se surprit lui même à réagir comme ça, mais ce n'était peut être pas si mal. Il se rassit et posa ses clefs de voiture et son téléphone sur la table basse comme il les avait en main.

0

RP posté le

("elle était gentille mais son café n'était pas bon", je sais pas pourquoi mais cette phrase me fait rire x))

- K : Bien sûr, je vais vous chercher ça tout de suite.

Katherine retourna dans la cuisine et remplit un verre avec de l'eau du robinet. C'est en voyant Derek mettre ses affaires personnelles sur sa table basse qu'elle se rappela qu'elle avait toujours la clé de chez lui dans la poche arrière de son pantalon. Après avoir donné le verre d'eau à Derek, elle le laissa seul un moment pour aller se changer et mettre des vêtements plus convenables dans la salle de bain, mais toujours en gardant la clé sur elle. Une fois revenue, elle se rassit sur le canapé mais plus proche encore de l'homme qui se trouvait en face d'elle et lui sourit.

- K : Mais dites moi, avec toutes cette affaire de meurtre qui dure, vous devez être fatigué non ? Franchement je dois vous avouer que j'admire les policiers : en plus de représenter la justice, ils n'ont pas le droit à un seul moment de répit ... En plus, vu l'heure qu'il est vous devez avoir faim non ? Je peux vous préparer quelque chose il n'y a pas de problème ...

Endors-toi, endors-toi, endors-toi ....

Katherine n'aurait jamais pensé que vingt minutes pouvaient paraître aussi longues, elle avait l'impression que chaque minute qui passait était interminable, mais il fallait tenir bon. La cible ne se doutait de rien et cela était déjà un avantage pour elle. Il fallait qu'elle garde son sang froid et qu'elle prenne son mal en patience.


0

RP posté le

Il bu un peu d'eau et attendit pendant qu'elle se changeait, toujours assis dans le canapé. Il commençait à avoir mal au crâne et mit ça sur le compte de la fatigue.

-D: C'est vrai que ça fatigue parfois.. Mais ne vous donnez pas ce mal pour moi, je vais rentrer.

Il se leva mais la tête lui tourna et il vacilla un peu, alors il se rassit et se tint la tête.

-D: En fait je pense que je vais rester un peu.. Et manger quelque chose.. Sans vouloir abuser de votre hospitalité..

Il termina son verre d'eau qui lui fit du bien, il devait vraiment être fatigué.


0

RP posté le

- K : Non, vraiment vous n'abusez de rien du tout puisque c'est moi qui vous l'ai proposé, et surtout si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas.

En voyant l'état de Derek, elle fut rassurée de voir que la drogue commençait enfin à agir, elle n'y croyait plus. Katherine profita de son état de fatigue pour l'aider à s'allonger et reculer discrètement ses affaires personnelles ; elle en prendrait possession une fois qu'elle serait sûre qu'il était bien endormi. Elle retourna en cuisine et fit bouillir de l'eau dans une casserole afin de faire croire à son invité qu'elle cuisinait réellement, de toute façon elle n'avait rien d'autre à faire puisqu'une dans une des pièces secrètes où allait être installé Derek, tout le matériel nécessaire pour le faire avouer était présent. Le seul problème est qu'elle allait avoir du mal à le déplacer, ce n'était pas un maigrichon qu'elle avait chez elle. Par conséquent, le déplacer jusque dans la pièce concernée allait être du sport.

Hormis ce petit problème, Katherine était fière de sa stratégie, un SMS vint la couper dans ses pensées : un de ses clients la prévint qu'elle recevrait sa prime demain après-midi dans l'entrepôt prévu à cet effet ; et bien c'était rapide pour une fois - d'habitude il fallait qu'elle attende une semaine complète avant de recevoir sa paye, mais là, le client devait être vraiment satisfait pour la payer aussi rapidement. Elle allait donc devoir renforcer la sécurité de son appartement si elle ne voulait pas que sa cible lui échappe demain après-midi, ou du moins, fasse échouer son plan.

0

RP posté le

Derek resta allongé un moment, tout en réfléchissant à ce qui avait pu le mettre dans cet état, mais il ne comprenait vraiment pas. Il avait mangé ce matin, et ne pensait pas être fatigué à ce point, mais ça ne pouvait être que ça. Il ne soupçonna Katherine à aucun moment, ce qui était plutôt naïf pour un policier. Il passa doucement en position assise, il voulait aller prendre l'air mais ça allait être compliqué, alors il y alla par étape. Il l'entendit mettre une casserole sur le gaz ce qui le rassura. Il attendit encore un peu et se leva, ce qui s'avéra ne pas être une bonne idée du tout. Il se laissa retomber sur le canapé et soupira, ce qu'il avait mal au crâne. Il attrapa son téléphone et envoya un message à l'un de ses collègues pour le prévenir qu'il n'était vraiment pas en forme, puis se rallongea et attendit qu'elle revienne.

0

RP posté le

Derrière son dos, Katherine souriait, ce n'était plus un sourire de séduction cette fois, mais bel et bien de satisfaction. Discrètement, elle alla chercher un fauteuil roulant se trouvant dans un des placards - secret lui aussi - ce qui lui permettrait de déplacer Derek plus facilement. Pour l'instant rien ne venait perturbait ce qu'elle faisait et ça lui allait très bien comme ça. C'est en entendant l'eau des pâtes bouillir qu'elle éteignit complètement la plaque de gaz, de toute façon vu l'état dans lequel il était, Derek ne se rendrait compte de rien.

Elle s'approcha de lui pour vérifier s'il dormait bien, mais dans le doute elle s'adressa encore à lui comme s'il ne l'était pas.

- K : Surtout si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas. Aujourd'hui, tu es l'invité d'honneur. Et permet moi que je te prenne ton téléphone, ce serait dommage que tu le fasses tomber ou encore que tu l'écrases en t'endormant.

0

RP posté le

Derek ne se rendait compte de rien, il avait tellement mal au crâne qu'il n'entendait pas ce qu'elle faisait, et sa vision devenait trouble alors il ferma les yeux.Il ne fit donc plus attention à ce qu'il se passait autour de lui et par conséquent ne remarqua pas ce qu'elle faisait. En plus de ça, il commençait à divaguer et ne parvenait plus à réfléchir correctement, toutes ses pensées se mélangeaient ce qui donnait n'importe quoi.

-D: Oui merci.. Je m'en occupe demain..

Il perdit connaissance au bout de quelques minutes.

0

RP posté le

Enfin, on y arrivait. Katherine porta Derek et le posa sur le fauteuil roulant qu'elle amena dans une pièce secrète. Une fois arrivée dans la pièce, elle soupira quand elle se rendit compte de la masse de travail qu'elle allait devoir réaliser.

Elle enleva le t-shirt que portait Derek - tout en se rinçant l'œil évidemment - et l'assit sur une autre chaise équipée de sangles au niveau des poignets et des chevilles. Une fois qu'elle installa bien sa victime, Katherine prit un temps de répits pour fouiller le téléphone de Derek, et transférer les informations nécessaires sur son ordinateur. Une fois terminée, elle s'octroya une petite cigarette en attendant que Derek se réveille, elle avait le temps vu la drogue qu'elle lui avait administré. Ce qu'elle n'avait pas dit à son client - quand bien même il s'en fichait - c'est qu'à chaque contrat, il ne s'agissait que d'assassinat mais quand il s'agissait de torture, c'était surtout de la torture mentale, comme menacer les familles ou des choses comme ça ; quelque chose de simple et efficace en général.

Mais là, elle devait aller plus loin, quitte à le garder pendant plusieurs semaines s'il le fallait. Elle le regarda dormir, en l'observant cette fois non pas avec un regard de tueuse, mais avec celui d'une femme, tout simplement. Jamais dans sa vie elle n'avait vraiment eu le temps de penser à elle, de faire ce qu'elle voulait vraiment faire - certes elle aimait avoir le contrôle, tuer des enfoirés ne posait pas un problème pour elle mais parfois elle aimerait avoir quelqu'un sur qui se reposer, avec qui parler tout simplement ... Elle secoua sa tête pour chasser ses idées, ce n'était vraiment, mais vraiment pas le moment de penser à ça. Elle avait été élever pour ça et ne pourrait jamais y échapper, alors elle devait s'y tenir, un point c'est tout.

0

RP posté le

Derek resta inconscient encore un long moment avant de se réveiller tout doucement. Il avait encore horriblement mal au crâne et ne comprit pas toute de suite où il était. Il remarqua qu'il était attaché, mais il n'essaya pas de se détacher tout de suite, il était encore trop faible. Il regarda autour de lui et dû cligner plusieurs fois des yeux avant de voir un peu mieux, il ne reconnaissait pas cette pièce et commença à réfléchir à comment il avait pu arriver ici. La dernière chose dont il se souvenait c'était d'être allé chez cette femme, Katherine.. C'était sans doute elle, c'était elle. Il n'y avait pas d'autre explication possible, mais il ne savait pas ce qu'elle lui voulait. Peut être était-elle folle? C'est l'explication la plus logique qu'il trouva jusqu'à là. Il ne voyait pas encore très bien et la lumière lui faisait mal aux yeux.

-D: Il y a quelqu'un?

0

RP posté le

Katherine était assise, le téléphone à la main en attendant que Derek se réveille puisqu'à force d'attendre, elle avait finit par s'ennuyer. Elle n'avait même pas remarqué qu'il était réveillé d'ailleurs et continua à faire ce qu'elle faisait. Mais que le temps que Derek soit endormi, elle avait quand même eu le temps de poser quelques électrodes sur son torses afin de l'électrocuter s'il ne lui donnait pas les réponses qu'elle souhaitait entendre. Quand au téléphone de ce dernier, il avait fait un vol plané par la fenêtre, évidemment la carte sim avait quand à elle était conservée dans un tiroir qui se trouvait dans le salon.

Katherine se leva de sa chaise, posa son téléphone sur une table qui se situait derrière elle et ralluma une autre cigarette. Elle finit par lever les yeux et remarquer que sa cible était réveillée.

- K : Finalement, j'avais peur que tu sois mort ... Et crois-moi, ça ne m'aurait pas vraiment plus. [Elle reprit sa chaise pour s'asseoir au plus près de lui]. Alors je vais t'expliquer les choses clairement avant tu ne commences à me poser trop de questions, d'ailleurs les question, c'est moi qui les poseras et tu y répondras tout simplement sinon tu risques de ne pas trop apprécier ce qui risque de t'arriver. Tu as compris ou bien tu veux que je répète ?

0

RP posté le

Quand il l'entendit parler, il comprit malheureusement qu'il avait raison. C'était bien Katherine Wheeler. C'était donc des informations qu'elle voulait, à en juger par ce qu'elle disait. Elle était tombée sur le mauvaise homme pour ça.

-D: Tu ne sauras rien de moi..

Hors de question qu'il ne réponde à une seule de ses questions, quelles qu'elles soient. Il s'était fait avoir et l'avait encore en travers de la gorge. Il tira sur les liens qu'il avait aux poignets pour tester leur solidité, et c'était rudement solide. Il remarqua ensuite les électrodes qu'il avait sur le torse. Cette petite entrevue n'allait pas être du gateau.

0

RP posté le

- K : Ça ne se sert à rien de TD débattre, ni même d'appeler à l'aide, personne ne t'entendra ... Mais franchement, je dois t'avouer que tu me déçois quand même un peu : on m'avait dit que tu étais un des meilleurs policiers du coin et regardes toi, tu t'es fait avoir comme un débutant, c'est pathétique. Enfin bref, passons aux questions ...

Katherine commença par demander des renseignements sur où se trouvaient certains criminels emprisonnés, les plus dangereux du pays mais qui étaient efficaces pour certains de ses clients. Le problème, c'était qu'avec un têtu comme celui qui se trouvait en face d'elle, elle avait devoir prendre son mal en patience mais ce n'était pas grave, ce n'est pas comme si elle avait quelque chose d'autre à faire de toute façon.

- K : Tu sais que si tu ne réponds pas, ça pourrait vraiment mal finir. Aussi bien pour toi que pour moi. Et crois-moi, ce qu'on fait là n'est qu'une petite promenade de santé par rapport à ce qu'on te fera si tu continues à te taire.

0

RP posté le

-D: Je dois l'avouer, je me suis fait avoir comme un bleu..

Et il n'en était pas fier. Les informations qu'elle lui demandait étaient bien trop importantes pour qu'il les divulgue, et lui même ne connaissait pas toutes les réponses à ses questions. De toute façon, peut importe, il ne dirait rien. Pour lui, s'il le faisait il se trahirait lui même, mais il trahirait aussi ses collègues et supérieurs. Pendant qu'elle lui parlait, il étudia la pièce dans laquelle il se trouvait, car chaque détail comptait s'il voulait partir.

-D: Les personnes dont tu me parles ont une très bonne raison d'être enfermées, et tu crois vraiment que je vais te dire où elles sont?

0

RP posté le

- K : Je te l'ai demandé gentiment, alors oui, tu vas me répondre s'il te plait. Ce serait quand même la moindre des politesses non ?

La pièce était assez sombre et seul un plafonnier - devant être d'origine vu son manque d'efficacité - permettait de voir un minimum. Dû au manque de réponse à la première question qu'avait posé Katherine, cette dernière se leva de sa chaise et s'approcha d'une petite table - usée par le temps elle aussi - sur laquelle se trouvait un mécanisme permettant d'envoyer des décharges électriques à la victime grâce aux électrodes posées sur son corps. Elle actionna un levier permettant d'activer l'électricité sur ce mécanisme et appuya sur un bouton qui permit aux décharges de se lancer, assez pour faire mal mais trop peu pour tuer un homme. Pendant que les décharges étaient activées, la jeune femme, n'ayant pas envie d'attendre que la torture soit finie en regardant ce qui se passait, prit le temps de sortir de la pièce pour aller prendre une douche, cela l'aiderait à réfléchir sur ce qu'elle devait faire par la suite. De toute façon ce n'était pas comme si sa cible pouvait s'échapper puisqu'elle avait bien vérifier à verrouiller la porte avant d'aller dans sa salle de bain. Tout était sous contrôle et c'est ce qu'elle aimait : se sentir forte et puissante, avoir les choses en main exactement comme elle le voulait ; elle aimait qu'on la supplie pour rester, elle aimait ce sentiment d'avoir le droit de vie ou de mort sur les gens. Cela lui faisait sentir qu'elle était invincible.

0

RP posté le

Derek ne s'attendait pas à ce qu'elle emploie les grands moyens tout de suite. Il cria quand il commença à recevoir les décharges électriques. Ça allait être très compliqué pour lui de tenir sur ses positions et de rien lui dévoiler du tout. Les minutes lui parurent interminables sous la torture, il ne savait pas combien de temps s'était écoulé depuis qu'elle était partie mais c'était déjà beaucoup trop. Il essaya encore de se détacher en tirant de toutes ses forces mais les liens résistaient, à son plus grand malheur. Il commençait à être en sueur et arrêta de crier au bout d'un moment, il serra les dents et prit sur lui. Il pensa aux conséquences s'il parlait ce qui lui donna un semblant de courage.

0

RP posté le

Une fois que Katherine s'était lavée, habillée et maquillée afin de camoufler les coups qu'elle s'était prit plus tôt dans la journée, elle retourna dans la petite pièce où se trouvait son prisonnier, puis arrêta d'envoyer des décharges, voyant qu'il arrivait à prendre sur lui malgré la douleur, elle le félicita.

- K : Finalement tu dois être plus coriace que ce que j'imaginais, Bravo parce que vu ta ténacité à me tenir tête, cela va sans doute durer un long moment...

Elle reprit la chaise sur laquelle elle était assise et la remit encore une fois en face de Derek - assez proche pour sentir son parfum et voir des perles de sueur sur son front mais aussi son corps - avant de s'asseoir dessus une fois de plus, puis reposa sa question. La journée allait être longue s'il s'entêtait à ne rien dire.
0

RP posté le

Il fut soulagé quand elle arrêta les décharges, il en profita pour reprendre son souffle.

-D: Je te l'ai déjà dis.. Je ne peux pas t'aider.

En plus de ça il n'était pas dupe, maintenant qu'il savait où elle habitait et ce qu'elle voulait, s'il parlait il ne ressortirait en aucun cas d'ici vivant. Sauf s'il parvenait à s'échapper ce qui allait être compliqué, comme il était attaché et enfermé. Avec un peu de chance ses collègues finiraient par s'inquieter de ne plus avoir de ses nouvelles. Mais cela prendrait du temps, vu qu'il les avait prévenu qu'il n'était pas en forme. Quel idiot il avait été, de A à Z.


0

RP posté le

- K : Est-ce qu'on va vraiment faire ça toute la journée ? Tu sais qu'on pourrait gagner du temps ... Alors fais-moi plaisir trésor, réponds à la question ...

En plus de ça, ce petit mécanisme électrique lui revenait assez cher en électricité, au final de prime allait ironiquement lui servir à rembourser ses factures.
Avant de remettre l'électricité en route, Katherine mit un peu de musique qu'elle avait trouvé dans le téléphone de Derek, le nom d'une femme servait de titre, ce qui devait sans doute être le nom de l'interprète. Ce n'était pas le genre de musique que l'on entendait à la radio, mais plutôt quelque chose que l'on aurait enregistrer soit même.
Katherine se laissa "bercer" par la musique ce qui n'était pas une très bonne idée puisqu'un détail lui échappa : en effet, les sangles de la chaise, bien que solide, étaient eux aussi fatigués des années et avaient une chance de céder avec un peu de détermination.
0

RP posté le

-D: J'ai autant de temps qu'il faudra..
Quand il entendit la musique, il se mit en colère, vraiment très en colère. C'est sa femme qui l'avait composé, et cette folle n'avait pas à l'écouter. Il profita de son moment d'inattention pour tirer de toute ses forces sur les sangles. Il avait ses chances. Il réussit à en casser une, et avec sa main libre il arracha l'autre. Il se dépêcha également de retirer toutes les électrodes, et se leva. Il était faible mais ça devrait sen sortir.
0

RP posté le

Katherine leva soudainement la tête et c'est quand elle vit Derek debout qu'elle se rendit compte de la situation. Bien qu'en état de faiblesse, il faisait quasiment le double de sa carrure et pouvait la maîtriser facilement. Cependant, elle en avait vu d'autres et était toujours en vie, donc remettre ce loustique sur sa chaise n'était pas mission impossible. Elle s'interposa en se mettant directement devant lui et en le poussant pour qu'il se rassoit. Quelle idiote elle faisait, elle aurait dû vérifier la solidité des sangles au lieu de se précipiter, maintenant son erreur pouvait être fatale mais il fallait qu'elle garde son sang-froid à tout prix, sinon c'est toute la mission qui pouvait être compromise.
0

RP posté le

Derek ne comptait pas se laisser faire ausi facilement et lui attrapa les poignets pour la faire reculer. Il regarda autour de lui pour voir si elle avait des armes à proximité , il lui sembla que non, elle devait en avoir chez elle, c'était sur. Mais pour l'instant elle était désarmée , et lui sembla t il, vulnérable . Il la poussa violemment vers le mur et se précipita vers la porte pour sortir d'ici. Il ne comptait pas rester une minute de plus ici et il devait saisir sa chance avant que la situation ne se retourne contre lui.
0

RP posté le

En effet il n'y avait pas d'arme dans la pièce, ni dans l'appartement d'ailleurs, quand Katherine tuait, c'était sans arme puisqu'en plus de salir, et de ne pas être très discret, cela était un moyen pour se faire facilement attraper. Les blessures encore fraîches de la matinée lui donnaient un sacré désavantage et rien qu'au simple fait que Derek la poussa violemment, cela lui fit perdre l'équilibre mais elle réussit à se rattraper à la table avant de vraiment tomber. De plus, le manque de luminosité dans la pièce rendait la situation assez confuse mais Katherine parvenait quand même à bien distinguer où se trouvait les choses. C'est donc avec une certaine facilité qu'elle alla à l'autre bout de la pièce afin de chercher un objet assez lourd pour assommer sa cible et trouva ce qui lui fallait : un grand morceau de pierre qui avait servit à la construction du loft, assez lourd pour ses fins bras. Katherine souleva la pierre en questions, en pensant pouvoir assommer Derek avec, enfin en espérant qu'elle arrive à la soulever jusqu'à lui, ce qu'elle fit tant bien que mal. Pendant ce temps, la musique continuait toujours, rendant l'ambiance de la petite pièce encore plus tendue qu'elle ne l'était déjà - si Katherine avait eu le choix, elle aurait d'abord jeter cette masse sur la radio avant de la jeter sur le mari de celle qui chantait.

- K : Toi qui aime tant ta femme, tu ne veux pas la rejoindre peut-être?

Katherine leva ses bras en tremblant puisqu'elle souleva le morceau de pierre de toutes ses forces avant de le jeter sur Derek mais son manque de force et le grand manque de visibilité eurent pour conséquence un grand manque de précision et donc le morceau de pierre - au lieu de frapper de plein fouet la cible voulue - alla s'écraser contre le mur. Et merde, cette fois-ci, elle allait vraiment en prendre pour son grade.

0

RP posté le

-D: Je la rejoindrai un jour, mais certainement pas aujourd'hui.
Il avait eu chaud pour la pierre, et il la remercia intérieurement d'avoir loupé son coup. Elle ne l'aurait pas aussi facilement. Il avait un peu plus de mal à voir dans le noir mais il réussi quand même à atteindre la porte et se depêcha de sortir de cette pièce lugubre. Il savait qu'il était plus fort qu'elle mais il ne fallait pas la sous estimer vu l'état dans lequel il était. Il referma la porte derrière lui pour la ralentir et se précipita vers la porte dentree .
0

RP posté le

La porte étant ancienne, était toujours compliquée à ouvrir surtout de l'intérieur. Mais une fois ouverte, elle lui courut après et le plaqua au sol, enfin au sol ... sur la table basse en verre ; et malgré me fait qu'elle est atterrie sur Derek, ses blessures déjà présentes ressentirent le choc et certaines de ses plaies au niveau de son front se rouvrirent mais cela valait le coup puisqu'elle avait réussit à retarder sa victime, c'était déjà pas mal. Katherine eut un peu de mal à se relever et avait des morceaux de verre logés au niveau des avant-bras et des coudes, ce qui ne faisait pas tellement de bien. Mais elle se dit que si elle avait reçu des dégâts alors Derek aussi - quoiqu'il avait bien l'air résistant. Jamais une de ses missions n'avait autant viré à la catastrophe, mais elle devait gérait la situation coûte que coûte. Si elle n'arrivait pas à faire ça, alors elle allait y passer elle aussi, et pas d'une manière douce.

0

RP posté le

Il tomba face à la table en verre, et se retrouva avec des bouts de verres sur le torse, comme il n'était toujours pas rhabillé. Il se releva avec difficulté et tira sur les morceaux pour les retirer, tout en serrant les dents. Il saignait pas mal.
-D: Tu vas gentille ment me laisser partir avant de t attirer des ennuis. Je ne voudrai pas abîmer davantage ton joli visage..
Il se dirigea vers la porte tout en gardant un oeil sur elle, prêt à réagir si elle tentait quoi que ce soit.
0

RP posté le

Katherine se releva doucement, et puisa dans ses dernières ressources d'énergies pour avancer à son rythme vers Derek. Jamais elle ne le laisserait sortir en vie, sinon c'est elle qui y passerait mais de toute façon il ne pourrait pas sortir puisqu'il fallait la clé de la porte, que Katherine avait évidemment sur elle.

- K : Merci pour le compliment ... Mais je ne passerais pas cette porte si j'étais toi, si ce n'est pas moi qui m'occupe de toi, alors ce sera quelqu'un d'autre ! Tu signes ton arrêt de mort. Je ne plaisante pas. Alors rends-moi un grand service et arrête toi là.

Elle commençait à perdre assez de sang pour ne pas se sentir trop bien et prit appui sur le comptoir de sa cuisine, sa tête commençait à lui faire mal, on dirait que les effets des antidouleurs avaient cessés. Elle avait échoué et elle en paierait le prix : c'est ce qui l'effraya le plus. Les Grands de la pègre allait l'attendre d'un pied ferme et elle pouvait dire adieu à la prime qu'elle était censée recevoir le lendemain. Certes elle avait assassiné l'homme qu'il fallait mais c'était eux qui décidaient d'absolument tout.

0

RP posté le

Il se fichait pas mal de savoir ce quil lui arriverait par la suite, le plus important pour le moment était de sortir d'ici, vivant si possible. Il essaya d'ouvrir la porte sans succès, et la defoncer serait chose impossible seul. Il fit demI tour et regarda par ou il pouvait partir. Katherine ne lui poserait plus de grands problèmes vu son état, il avait donc le champs libre pour s'échapper, mais il comptait bien revenir poir l'arrêter, et pas seul cette fois.

-D: Si quelqu'un d'autre vient pour me tuer, ou me torturer, je serai prêt à l'accueillir ne t'en fais pas. Et tu vas me donner les clefs maintenant.

Il parlait d'un ton ferme, sûr de lui. Il ne voyait pas pourquoi elle ne lui donnerai pas, elle ne pouvait pas le retenir.
0

RP posté le

Il paraissait sûr de lui pour quelqu'un dans un sale état. La clé de la porte d'entrée était sur elle, dans un endroit où personne n'oserait mettre ses mains puisque c'était indécent. Derek était piégé, il ne pouvait pas sortir sauf s'il avait des tendances suicidaires et qu'il souhaitait sauter par la fenêtre, il existait pas d'autre issue. Katherine bien que blessée, marcha doucement jusqu'à lui et se mit bien en face de Derek. Un sourire lui monta aux lèvres, un sourire de type provocant. Elle savait très bien qu'il avait une certaine éthique et qu'il ne dépasserait pas certaines limites. Tout de même, elle leva les bras comme lors d'une fouille au corps, soudainement, la situation l'amusait.

- K :Tu veux les clefs pour sortir ? Alors viens les chercher ...

0

RP posté le

Il la regarda de haut en bas, il ne comptait pas la fouiller pour obtenir les clefs, qui sait ce qu'elle avait derrière la tête. Et il ne se battrait pas avec, elle restait une femme et il ne trahirait pas ses valeurs. Il en avait vraiment marre d'elle et de son comportement provocateur.

-D: Laisse moi partir et donne moi ces clefs, de toute façon tu ne tirera plus rien de moi et tu le sais. Tu ne peux plus me forcer à dire quoi que soit. Alors arrête ton petit jeu maintenant..

Il se dit qu'en effet elle n'avait plus aucun moyen de pression sur lui: il n'était plus attaché à cette foutu chaise, et il n'avait aucun proche, donc personne à enlever où menacer.

0

RP posté le

Katherine baissa les bras en soupirant, elle ne lui donnerait pas la clé tant qu'elle n'aurait pas ce qu'elle voulait et ne changerait pas d'avis. Qu'il reste dans son appartement l'importait peu, de toute façon ses collègues ne savaient pas où il se trouvait. Elle profita du fait qu'il ne pouvait pas sortir pour reprendre des anti-douleurs et mettre une poche de glace sur son front, elle nettoierai ce qui restait de sa table basse plus tard, 250€ partis tout droit à la poubelle, quel gâchis...
Une fois le calme revenu, elle se rendit compte que la musique allait toujours, et ne sachant pas si c'était à cause de son humeur mais elle trouva soudainement la voix de la femme plutôt agaçante alors elle se leva tant bien que mal pour retourner dans la pièce et jeter la radio afin de faire taire ce qu'elle ne voulait plus entendre.
0

RP posté le

Derek retira les quelques petits morceaux de verres qui restaient dans son torse, il était bien amoché à cause d'elle et garderait sûrement des petites cicatrices. Il profita qu'elle partait dans l'autre pièce pour fouiller le loft à la recherche de clefs, elle avait peut être un double quelque part. Il ne trouva rien et soupira, il se mit alors à chercher la salle de bain pour se nettoyer, il la trouva facilement et se permit d'utiliser une serviette qu'il mouilla pour nettoyer le sang. Elle le gardait enfermé là alors il pouvait bien se permettre de faire comme chez lui. Il retourna ensuite dans le salon, et cette fois ci il essaye de retrouver ses affaires. Rester ici commençait à le fatiguer.

0

RP posté le

Une fois la radio assez endommagée pour ne plus émettre un seul son, Katherine sortit de la pièce et en referma définitivement la porte ce qui la cacha dans le décor. Elle vit Derek retourner tout son appartement à la recherche de quelque chose apparemment - certainement de ses affaires - mais ce qu'il ne savait pas, c'est que son téléphone portable avait chuté de tout un immeuble et par conséquent, devait être en mille morceaux et que la clé de chez lui avait été caché dans l'armoire où Katherine rangeait ses sous-vêtements, c'est à dire là où personne n'irait voir. Faisant comme si Derek n'existait pas - puisqu'il n'était pas une menace pour l'instant - la jeune femme monta la mezzanine pour aller s'allonger dans son lit, cette journée n'était pas encore finie mais l'avait déjà bien épuisée. Cependant, elle ne dormirait pas, ce serait mal poli surtout quand on a un invité chez soi, de là où elle était, Katherine pouvait observer Derek en train de faire du désordre, la situation l'amusait mais elle se rendit vite compte que ce serait elle qui devrait tout ranger après, ce qui l'enchanta beaucoup moins.

- K : Je ne sais pas ce que tu cherches trésor, mais tu perds ton temps ... Il n'y a rien qui t'appartienne dans cet appartement, même ton portefeuille et les belles photos qui se trouvent à l'intérieur ne sont pas là. Alors arrête de chercher ... et prends toi un café si tu le souhaites, tu peux même prendre une douche, vu ton état ce serait dommage que tu meures avec autant de sâleté alors que physiquement, je dois avouer que tu as potentiel ...

0

RP posté le

-D: Je vais devoir faire sans mes affaire alors. Et non merci, je vais éviter de consommer ce que tu me prépares, ne sait-on jamais.. Je pourrai tomber malade. C'est peut être très beau ici, mais je ne compte pas m'y installer tu sais.

Il arrêta de chercher et se fit à l'idée que Katherine ne le laisserait pas partir de son plein gré, et il fallait trouver un moyen de la convaincre, même s'il devait finir par utiliser la force, sans pour autant la frapper. Il commençait à avoir faim et soif mais refusait catégoriquement de manger ou boire chez elle. Il soupira longuement et s'installa dans le canapé. Il n'avait aucune idée de où pouvait être cette clef, et elle ne devait pas être sur elle, comme elle voulait le laisser la fouiller. Il resta un moment dans le canapé pour se reposer un peu, il avait encore mal au crâne à cause de la drogue qu'elle lui avait fait ingérer.

0

RP posté le

- K : Je parlais de toi gros bêta … Décidemment, en plus d'être naïf tu n'es pas très malin. Heureusement que tu as un physique avantageux parce que sinon tu n'aurais pas vraiment de qualité.

Katherine continua de regarder Derek de là où elle était, encore une fois elle s'amusait de la situation en le voyant s'énerver. Il ne pouvait rien faire : ni sortir de l'appartement, ni appeler des renforts. Ils en étaient tous les deux à un point mort où chacun ne pouvait pas faire ce qu'il voulait.

Quitte à ne rien faire, Katherine préféra faire une petite sieste, de toute façon ce n'est comme si il allait lui faire quelque chose. Elle ferma les yeux mais ne trouva pas le moyen de s'endormir, peu importe la position dans laquelle elle se trouvait, savoir que quelqu'un était chez elle fut un blocage au sommeil. Alors Katherine se leva et descendit les escaliers pour aller s'asseoir à côté de Derek sur le canapé et le regarda droit dans les yeux.

- K : Alors qu'est-ce qu'on fait ? Parce que crois-moi je ne te laisserais pas sortir et toi tu ne me diras rien, on dirait bien qu'on est coincé ici.

0

RP posté le

-D: Je peux dire la même chose pour toi.

Il se décala quand elle s'installa à côté de lui. Être coincé ici finirait par le rendre fou, et ils étaient dans une impasse. Il sera bien obligé de patienter ici en attendant qu'une occasion se présente.

-D: Il y a bien un jour où tu seras obligée de sortir d'ici, rien que pour manger.. Alors j'attendrai et ne compte pas sur moi pour te parler.
0

RP posté le

- Ne t'inquiète pas, mon frigo est assez rempli pour que je n'aille pas faire les courses pendant un moment … Ce que je me demande, c'est que ce que toi tu vas faire. Tu ne vas rien manger ni boire j'imagine alors qu'est-ce que tu vas faire hein ? Tu peux regarder la télévision si tu peux, pour t'occuper tu sais … Tu vois je suis même gentille, vu comment tu as l'air en mauvaise état je t'autorise même à prendre une douche. Comme quoi, je peux bien prendre soin de mes cibles quand je veux.

Elle allait l'avoir à l'usure, c'était sûr. Il était têtu, et bien elle aussi.

0

RP posté le

-D: Tu es tellement gentille.. Je ne mattendais pas à ça de ta part. Si bienveillante..
C'était vrai qu'à un moment donné il finirait par devoir boire et manger. Il pouvait toujours boire au robinet et chercher des biscuits emballés. Mais pour le moment il se contenta d'aller prendre une douche en veillant à bien verrouiller la porte. Il avait bien besoin de se laver après tout ça .
0

RP posté le

Pendant que son prisonnier alla dans la salle de bain, Katherine prépara à manger, mais seulement pour elle, s'il avait vraiment faim, il n'avait qu'à faire à manger lui-même. Le problème serait le lendemain : elle ne pourrait pas aller chercher sa prime puisque si elle sortait, alors il ferait tout pour sortir aussi et ça ce n'est tout simplement pas possible. Elle décida de faire son plat préféré qui était aussi simple et rapide à faire : des pâtes bolognaises. Avec un petit verre de vin, elle se régalait.

0

RP posté le

Derek prit une longue douche chaude, et redescendit une fois séché et rhabillé. Il bu un verre d'eau, qu'il rinça et remplit au robinet. Il valait mieux être trop prudent avec elle dans les parages. Il retourna dans le canapé et s'y allongea. Si on enlevait le fait que Katherine était une psychopathe qui le séquestrait, il cohabitait avec une femme. C'est idée l'emplit de malaise, sans trop qu'il sache pourquoi. Il la regarda manger, il fallait avouer qu'elle était belle, mais le problème étant qu'elle était insupportable.

0

RP posté le

Katherine termina son assiette et la mit dans le lave-vaisselle, puis prit son verre de vin pour aller s'asseoir dans le second canapé qui se trouvait dans le salon. Elle se pencha pour s'adresser à Derek de façon à le regarder dans les yeux.

- K : Tu vois, demain après-midi j'ai une petite course à faire et crois-moi, toi tu resteras ici. Je compte sur toi pour réfléchir à la situation, et quand je rentrai, tu me donneras toutes les informations dont j'ai besoin. Compris ?

Elle savait très bien qu'il essayerait de façon par tous les moyens mais elle vérifierait avant de partir de toutes les issues possibles - mêmes les secrètes - soient bien verrouillés. S'il sortait, elle était foutue, puisque quand bien même elle irait en prison, ses clients arriveraient à lui faire payer son échec, et pas de la manière la plus douce qu'il soit. Katherine termina son verre et voulu le poser sur la table basse mais soupira en se souvenant qu'il fallait y ramasser tous les morceaux. Alors elle le posa sur le côté puis alla chercher ce qu'il fallait pour nettoyer, même en faisant attention, il lui arriva de se couper légèrement. Et lui, il allait vraiment rester comme ça à la regarder ? Après tout, c'est lui qui avait chuté sur la table, la prime sur sa tête lui permettrait de rembourser au moins, c'était déjà ça.

0

RP posté le

-D: Je suis ravi que tu aies une course à faire, je vais pouvoir t'accompagner.. On ne sait jamais un accident est si vite arrivé..

C'était absolument parfait qu'elle veuille sortir demain, car elle ne pourrait pas l’empêcher de sortir en même temps qu'elle. Et quand bien même elle parvenait à le faire, il n'aurai qu'à défoncer la porte d'entrée, il finirait bien par trouver de quoi le faire dans cet appartement. Il pouvait également forcer la serrure, chose à la laquelle il n'avait pas pensé jusque là. Il la regarda nettoyer mais ne comptait certainement pas l'aider, c'était de sa faute si la table s'était brisée, alors il resta dans le canapé et regarda le plafond. C'était vraiment très ennuyeux de rester à ne rien faire alors qu'une affaire de meurtre n'attendait plus que lui, mais il faisait confiance à ses collègues pour la résoudre. Il n'avait d'ailleurs pas fait de lien entre Katherine et ce meurtre à l'hôtel.

0

RP posté le

- K : C'est beaucoup trop aimable de ta part. Mais tu resteras ici, de toute façon ce n'est pas comme si je te demandais ton avis.

Katherine jeta les morceaux de verre dans à la poubelle et au lieu de retourner s'asseoir dans le canapé, elle remonta jusqu'à son lit et s'allongea dedans, cette fois-ci, peu importe si quelqu'un se trouvait chez elle, elle avait vraiment besoin de se reposer et n'eut pas besoin de lutter pour s'endormir, toujours en ayant la clé de la porte sur elle évidemment. Et comme à chaque fois qu'elle dormait, Katherine rêvait de sa mère, enfin, plutôt du jour où cette dernière mourut, et où Katherine, enfin Jade, n'eut plus jamais la même vie qu'auparavant. Le vieux qui l'avait "élevée" avait tout décidé de sa vie : de son nom, de ce qu'elle ferait, de qui elle fréquenterait ... Elle n'était vraiment pas triste que fouineur soit décédé, elle avait pleuré lors de l'enterrement pour se fondre dans la masse comme elle avait apprit à le faire mais e réalité, elle lui aurait rit au nez si elle avait pu.

0

RP posté le

Derek quant à lui alla dans la cuisine pour chercher à manger. Il fouilla les placards à la recherche de quelque chose d'encore emballé, il prenait ses précautions. Il trouva un paquet de biscuits qu'il alla déguster dans le canapé. Il était bien content que Katherine soit partie dormir, il était tranquille. Il alluma la télé pour mettre la chaîne d'informations locale pour voir s'il y avait des avancées, et surtout pour passer le temps, tout en laissant le son assez bas pour pouvoir entendre ce que Katherine faisait. Si elle venait à bouger, il ne voulait pas la louper surtout si c'était pour quitter l'appartement. Rien d'important ne s'était passé depuis son absence même si elle datait du jour même, il savait que ça pouvait aller très vite parfois. Il zappa quelques fois pour trouver un programme intéressant.

0

RP posté le

Katherine dormait toujours profondément et la télévision ne la réveilla pas, mais soudainement, son téléphone se mit à sonner. Ce dernier se trouvait dans la salle de bain et la sonnerie devait aller assez fort pour l'entendre dans tout l'appartement, à moins que ce ne soit la grandeur de cet appartement qui fit résonner la mélodie provenant de l'appareil. La jeune femme ouvrit les yeux en râlant du fait qu'on la dérangeait dans son sommeil, lorsqu'elle se rendit compte que c'était son téléphone portable le coupable de ce dérangement, elle se précipita en bas en espérant que Derek n'ait pas mit la main dessus avant. Si c'était un de ce ses clients qui l'appelait en numéro masqué et qu'il tombait sur une autre voix que la sienne, elle serait foutue.

0

RP posté le

Derek entendit le téléphone sonner et se précipita pour aller le chercher. Il trouva rapidement d'où venait le bruit et courut à la salle de bain, il voyait la sa chance de sortir d'ici car ça lui premettrai de contacter l'extérieur, et se fichait pas mal de qui appeler. Il reussit à l'attraper avant que Katherine n'arrive et raccroche directement sans regarder de qui provenait l'appel.
0

RP posté le

Katherine arriva à la salle de bain et son visage se crispa quand elle vit son téléphone dans la main de Derek. Il était trop tard pour cet appel mais elle pouvait encore l'empêcher de communiquer avec l'extérieur alors elle se jeta se lui pour tenter de récupérer ce qui lui appartenait, mais sans succès. Il était assez grand pour tenir le téléphone hors de sa portée. Alors elle arrêta de chercher à reprendre son téléphone et essaya la carte du bluff.

- K : Tu peux toujours d'appeler à l'aide, personne ne viendra. Tu ne connais même pas mon adresse, alors qu'est-ce tu vas leur dire à tes collègues ? Que tu te trouves dans un appartement au beau milieu de la ville ? C'est pas très précis tu sais, ils vont en mettre du temps à te chercher, et qui sait ce que je pourrais te faire pendant tout ce temps …

0

RP posté le

-D: Je ne te connais pas ton adresse mais je te rappelle que je t'ai suivi jusque ici, et je connais assez bien la ville.. Et puis ce n'est pas comme si je n'avais pas le temps de les attendre, je n'ai pas grand chose à faire ici..

Il n'avait aucunement peur d'elle car elle ne pouvait plus rien lui faire, et certainement pas lui reprendre ce téléphone. Il la poussa sur le côté pour retourner dans le salon. Il s'apprêtait à composer un numéro, mais le téléphone s'éteignit car il n'avait plus de batterie. Il soupira, il fallait évidemment que ça tombe maintenant. Il se mit donc en quête d'un chargeur pour le brancher.

0

RP posté le

Le chargeur de son téléphone portable était rangé tout simplement dans un tiroir, Katherine n'aurait jamais pensé que ça aurait pu être une arme qui se retournerait contre elle. Elle ne pourrait jamais reprendre son téléphone dans tous les cas, puisqu'il le tiendrait certainement en main jusqu'à la trouvaille du chargeur. Décidemment celui-là lui donnait vraiment du fil à retordre, elle qui au début pensait pouvoir en finir rapidement avec lui .. C'était peine perdu. Dans tout les cas, la journée allait être longue s'ils devaient commencer à attendre à chaque fois qu'ils voulaient faire quelque chose pour se débarrasser l'un de l'autre. Katherine retourna vers la cuisine puis s'assit sur un tabouret, par ennui, elle lui fit tourner sur lui-même tout en observant Derek, quel beau gosse quand même, c'était dommage de le tuer mais bon, ce n'était pas qui choississait ...

0

RP posté le

Derek trouve le chargeur et brancha le téléphone , mais lorsqu'il l'alluma il fallait un code qu'il ne connaissait évidemment pas. Il soupira car il savait que Katherine ne lui donnerait pas. Elle etait aussi belle que c'était une peste. Il laissa quand même le téléphone en charge et retourna dans le canapé regarder la télé. Au bout d'un moment il regarda Katherine.
-D: Qu'est ce que tu veux pour me laisser sortir ?
0

RP posté le

En entendant sa question, Katherine arrêta soudainement de faire tourner le tabouret sur lequel elle était assise, était-ce un piège ? Elle ne pouvait pas le savoir mais se méfiait toujours, on ne savait jamais … Elle se leva puis alla se mettre en face de lui et le regarda dans les yeux, toujours avec une pointe de méfiance. Elle donna les noms de criminels se trouvant en prison, lui demandant justement dans quelles prisons ils se trouvaient et si jamais des transferts se feraient prochainement, si oui, où, quand et à quelle heure. Son client voulait que les personnes en question soient délivrés, de si bons atouts ne devaient certainement pas moisir en prison, ce serait du gâchis. De toute façon, si Derek ne lui donnait pas ces informations, elle pourrait toujours achever un autre contrat en attendant. Il fallait bien qu'elle gagne sa vie après tout. Cependant Derek avait oublier un détail, Katherine ne le laisserait pas sortir, enfin pas vivant du moins : sa mission de base était de l'assassiner alors elle ne l'épargnera pas, quitte à le laisser mourir de faim et de soif dans cet appartement ...

0

RP posté le

-D: Je n'ai pas envie de mourir ici alors je vais te répondre, même si ça ne m'enchante pas mais alors pas du tout..
Il répondit à toutes ses questions en donnant de fausses informations, c'était peut être un peu idiot comme technique mais ça allait peut être marcher. Tout ce qu'il disait était cependant possible. Il se demanda pourquoi elle voulait savoir tout ça, peut être travaillait elle avec eux ? Enfin, pour le moment cela n'avait pas d'importance, il fallait qu'il reste crédible pour qu'elle ne se doute de rien, alors il fit parfois semblant d'hésiter à donner sa réponse . Si ça ne fonctionnait pas il aurait au moins essayé .
0

RP posté le

- K : Je ne suis pas si naïve tu sais, si ces informations sont fausses, on mettra peu de temps à la savoir.

Dans le doute, Katherine transfert les informations à son client, ne pouvant utiliser son téléphone portable, elle se servit de son ordinateur tout en gardant Derek à l'oeil. Après avoir transmis ce qu'elle avait entendu, la jeune femme accepta un contrat certes plus facile, mais avec une prime bien plus basse : 1000 $ seulement... Mais c'était mieux que rien, il s'agissait d'une simple filature. Après avoir fait ce qu'elle devait faire, elle verrouilla son ordinateur, il ne faudrait pas que certains curieux s'immisent dans ses affaires qui pour la plupart étaient confidentielles et pas souvent légales.
0

RP posté le

-D: Ne t'inquiète pas, tout ce que je veux c'est quitter ta charmante compagnie..
Il comprit que cette idée était plus que foireuse mais il avait le merite d'avoir essayer. Avec un peu de chance ils ne découvriraient que trop tard que tout ce qu'il avait dit était faux. Et quand bien même il aurait bien répondu, il ne connaissait les réponses qu'à la moitié de ses questions, certaines informations étaient trop sensibles pour être divulguées à n'importe qui, y comprit lui. Il retourna dans la cuisine grignoter un peu , ce n'était pas de simples gâteaux qui allaient le nourrir.
0

RP posté le

C'est en voyant Derek manger sa nourriture que Katherine se leva de sa chaise et la lui prit des mains.

-K : Tu vois, ici on est chez moi alors ne te sert pas comme ça, déjà ce n'est pas poli et ensuite... Tu ne sais pas ce qu'il y a exactement dans cette nourriture...

Hors de question qu'il prenne ses aises, il n'était certainement pas là pour ça. Elle se rappela sa mission et chercha un moyen de le neutraliser sans pour autant le tuer mais ce qui était sur c'est qu'il ne sortirait pas de cet appartement vivant. Le truc est plus elle semblait réfléchir à une stratégie, plus sa cible la troublait, comme si lui aussi avait un charme naturel qu'il utilisait quand il le voulait. Elle chassa cette idée de se tête en allant fumer une cigarette sur sa terrasse qui donnait une vue imprenable sur la ville, d'ici on pouvait voir le soleil se coucher.
0

RP posté le

-D: On est chez toi oui, mais je suis ton invité alors la politesse voudrait que tu me serves..

Il espérait ne pas devoir la supporter encore trop longtemps, il donnerait n'importe quoi pour quitter cet endroit. Elle finirait par le rendre fou à le garder prisonnier comme ça, même si elle était très jolie sa compagnie n'était absolument pas plaisante, et la quitter ne lui ferait que du bien. Il la regarda sortir, il fallait avouer qu'elle était même très belle, il profita qu'elle ouvrit la porte donnant sur le balcon pour sortir à son tour prendre l'air. Malheureusement il était trop haut pour que quiconque l'entende en bas.

0

RP posté le

Toujours sur sa terrasse en train de fumer, Katherine regarda Derek. Elle savait très bien qu'il cherchait un moyen de s'échapper et cela la faisait sourire puisqu'il n'en trouverait aucun. Une fois sa cigarette finie, elle resta dehors pour profiter du beau coucher de soleil, c'était une vue qui l'apaisait et qui lui faisait penser à autre chose qu'à sa vie d'assassin. Récupérer des informations de cette tête de mule n'allait pas être facile mais elle devait le faire, peu importe les moyens qu'elle devait prendre mais vu que la salle de tortures n'avait pas marché, elle essaierait sans doute de jouer la carte sentimentale puisque même celle de la séduction ne marchait pas. Elle savait très bien jouer la comédie et cela lui avait servit à de nombreuses reprises alors elle commença à avoir les larmes aux yeux, question de lui faire ressentir de la pitié au moins, afin de mieux le piéger par la suite.

0

RP posté le

Il ne pouvait pas s'échapper par là, mais au moins il pouvait prendre l'air et ça lui faisait du bien. Il jeta un coup d'oeil à Katherine et la vit les larmes aux yeux. Il se demandait si elle jouait encore la comédie ou non. Mais c'était surement le cas, vu comme elle était vicieuse. Hors de question qu'il se laisse encore avoir comme un idiot alors il resta sur ses gardes et ne lui dit rien. Il fit comme s'il ne l'avait pas vu et resta dehors à profiter de l'air un moment. Il se demandait comment il allait dormir cette nuit. En tout cas pas sur ses deux oreilles, c'était trop risqué avec Katherine dans le même appartement.

0

RP posté le

Voyant que sa technique ne marchait pas, Katherine s'énerva intérieurement mais ne laissa pas tomber pour autant. Elle continua de faire ce qu'elle faisait puis se rapprocha de Derek pour lui attraper le bras, de façon douce et délicate. Finie la force brute, passons à la manipulation psychologique.

- K : Tu sais ... Ne pense pas que je fais ça par plaisir, c'est juste que ... Ce n'est pas comme si j'avais le choix. J'essaie de sortir de cet enfer, mais ... ce n'est pas si simple. On me force à faire des choses et pas seulement récupérer des informations ou faire des assassinats ... Mais je ne peux pas m'échapper, je sais que toute ma vie sera comme ça sans que je ne puisse faire quoi que ce soit alors ne pense pas que je sois un monstre, je suis une victime aussi ! Le truc c'est que je ne peux jamais parler à personne, avoir une vraie discussion avec quelqu'un, dire ce que je ressens ou toute ces choses là. J'aimerai tellement à la vie que les gens ordinaires ont, que mes seuls problèmes soient limités à savoir si le haut que j'aime tant sera encore en solde, ou encore me contrarier sur le fait de comment appeler mon enfant. Parce que oui, je n'aurai jamais d'enfant, je n'aurai de famille. Jamais je ne déciderai de ce que je ferai de ma propre vie parce que si jamais j'ai le malheur d'essayer de fuir, et bien ce n'est pas la mort qui m'attend, mais quelque chose de bien pire.

Katherine avait certes fait un monologue pour appater sa vicitme mais ce même monologue avait dérivé malgré tout en quelque chose de plus personnel, certaines parties étaient fausses mais la vérité présente était quelque chose qui lui tenait à cœur et qu'elle regrettait de ne jamais avoir.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>